Oratoire de France

Oratoire de France

Initié par Saint Philippe Néri au XVIe siècle, l’Oratoire prend sa source en Italie, et est introduit en France par le Cardinal de Bérulle, avec au cœur un idéal de service et de fraternité. En l’homme, Dieu se réalise et c’est là un point fondamental de la pensée oratorienne. Ainsi, la conception volontairement optimiste de l’Eglise oratorienne conduit ses membres à être ouverts au monde qui les entoure, et à porter un regard lucide et confiant sur l‘existence humaine.

– Primauté donnée à la vie de prière, et particulièrement la méditation sur l’Eucharistie.
– Attitude positive envers le monde. Philippe Néri comme Bérulle, attentifs aux signes des temps, considéraient avec sympathie leurs contemporains, marqués par la Renaissance et les Grandes Découvertes. Les disciples du Christ doivent être les acteurs des mutations du monde.
– Conception de la vie sacerdotale où le partage fraternel, plutôt que la règle, est le garant de la vie religieuse personnelle et de l’activité apostolique.

A ce titre, l’éducation oratorienne, empreinte de joie et d’espérance, invite l’enfant à se montrer respectueux, autonome et libre dans ses choix.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’oratoire.

La charte oratorienne

6.06-a-oratoire-st-Eustache-Massillon
6.06-b-oratoire-st-Eustache-Massillon